Quelques attractions incontournables à Dubaï

Catégories Conseils voyage, Dubaï, Soleil

Beaucoup de visiteurs viennent à Dubaï pour y passer le plus clair de leur temps dans les centres commerciaux. C’est sûr, ces temples du shopping y sont plus somptueux qu’ailleurs, mais des centres commerciaux, il y en a partout dans le monde. Ce qui rend unique une visite à Dubaï, ce sont les opportunités de goûter à la culture arabe – tout en style, bien sûr.

Dubaï vue d’en haut

Il n’y a pas de meilleure façon de se faire une idée des initiatives audacieuses de Dubaï que de la survoler. Embarquez en vol tranquille le long de la côte spectaculaire, en hydravion Seawings, ou optez pour l’option plus intense en hélicoptère Heli Dubai ou Alpha Tours.

Les spectacles aériens incluent le Burj Al Arab, hôtel 7 étoiles en forme de voile, des îles artificielles surréelles telles que The Palms et The World, les gratte-ciels de Sheikh Zayed Road, et le plus haut immeuble au monde, le Burj Khalifa, sa tête dans les nuages.

Dubai Museum

Faites un saut dans le temps pour comprendre l’histoire de Dubaï (et échapper à la chaleur) dans ce musée climatisé en-dessous du Fort Al Fahidi – le plus vieux bâtiment de Dubaï, construit en 1787. Dubaï fut établie il y a bien longtemps à l’âge de bronze, avec pour preuve de beaux objets d’albâtre datant de 3000 av JC.

Vous pouvez aussi découvrir la première référence écrite au village de prêcheur et au port marchand, écrite en 1580 par le joaillier vénitien Gasparo Balbi, qui passait pour chercher des perles. Ou bien, faites-vous plaisir simplement en déambulant parmi les expositions kitsch, dont des dioramas taille réelle et des mannequins costumés.

Bastakiya

Les plus vieux bâtiments de Dubaï sont dans l’atmosphérique quartier perse du nom de Bastakiya, à 5 minutes seulement du Dubaï Museum. Dubaï a peu de bâtiments historiques, puisque les bédouins étaient des nomades qui érigeaient leurs tentes de peau de chèvre lorsqu’ils voulaient s’installer, alors que les pêcheurs de perles et marins vivaient dans de petits barsti (des huttes de palmier) le long de la crique de Dubaï.

Les premiers à construire des bâtiments solides furent les marchands perses de Bastak, au sud de l’Iran, qui construisirent ces belles maisons à barjeel (des tours à vent, une forme primaire de climatisation) à partir de plâtre, de corail et de sable. En ruine jusqu’à l’intervention du gouvernement il y a une dizaine d’années, beaucoup ont été reconstruites, et abritent désormais galeries d’art, cafés et beaux hôtels. Dans les mois plus froids, le quartier accueille des marchés dans ses allées étroites.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/95/Camello_y_campamento%2C_Al_Bastakiya%2C_Dubai%2C_2009-11-23%2C_DD_8878.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *